Traduction juridique

La traduction juridique par une société de traduction juridique

La traduction juridique ne ressemble pas à la traduction de texte généraliste. Elle nécessite l’emploi d’un jargon spécifique. Pour ne pas se tromper dans l’utilisation de ce jargon juridique, il est préférable de recourir aux services d’une societe de traduction. La traduction juridique fait partie des domaines de spécialités qui ne peuvent être faites que par un spécialiste en la matière dans la mesure où c’est un domaine qu’il faut maîtriser totalement. Personne n’ignore que les textes légaux sont rédigés dans un vocabulaire qui n’est pas accessible au commun des mortels. Il faut avoir fait des études en droit ou évoluer dans le monde juridique pour en connaître les subtilités. Pour une traduction juridique en anglais vers le français, il faut non seulement maîtriser la terminologie mais également le système juridique des deux côtés de la Manche.

La traduction juridique et traducteur assermenté

La traduction juridique ne souffre d’aucune erreur. La moindre erreur pourrait avoir des conséquences catastrophiques s’il y a contresens dans la traduction vers la langue cible. C’est pourquoi il est vraiment primordial de faire appel à une société de traduction pour éviter ce genre de problème. La traduction juridique peut être faite par un traducteur juridique sans qualification dans le droit, ou par un juriste ou avocat. En effet, lorsque le texte juridique est traduit dans la langue cible, il doit être certifié que le texte traduit est bien conforme au texte original. Le traducteur juridique qui se charge de ladite traduction doit être quant à lui, enregistré auprès de la cour d’appel. Ce dernier reconnait que le traducteur en question a bien le droit d’attribuer ces certificats. La traduction juridique assermentée est nécessaire pour la traduction des contrats, des documents légaux qu’il est parfois obligatoire de présenter à l’administration d’un pays étranger.

traduction juridique de la clarté et de la précision pour une qualité optimale

Il apparait donc que la traduction juridique doit être claire et précise, et ne contenir aucune erreur qui pourrait être préjudiciable pour le client. Les traducteurs à qui la societeé de traduction attribuera le projet seront diplômés en traduction mais aussi en droit. Pour une traduction parfaite, le traducteur doit être au fait de toutes les lois, de toutes les innovations dans le domaine juridique. Le traducteur juridique sera en règle générale, un juriste confirmé et un traducteur hors pair. C’est uniquement de cette manière que la traduction de documents juridiques peut être de la qualité requise. La societe de traduction n’omettra pas une relecture méthodique et rigoureuse. Cette relecture sera faite par des juristes dont la langue maternelle est la langue cible. Ce principe offre la garantie d’une traduction juridique non seulement conforme au texte original, mais qui plus est conforme à la législation en vigueur dans le pays ciblé. Les traductions de documents d’un même client sont confiées à un même traducteur autant que possible, car ce dernier est le plus au fait des attentes du client et de la terminologie spécifique qu’il utilise. Si le traducteur juridique est indisponible, la société s’efforcera de trouver un autre traducteur ayant les mêmes compétences. En outre, la société garanti à ses clients une clause de confidentialité signée par tout le personnel et qui a pour objectif de rassurer le client que rien sur les documents traduits ne seront divulgués.